Parodontologie à Avon
Fontainebleau

Préventions, soins des dents et gencives

Le parodonte est le tissu de soutien de la dent : la gencive et l’os.
Les maladies parodontales ou parodontites sont des infections bactériennes qui se manifestent par des saignements gingivaux, des rétractions de la gencive et une perte osseuse autour de la dent pouvant être à l’origine de mobilités dentaires.

La plaque dentaire et le tartre sont les facteurs déclenchants de la maladie parodontale puisqu’ils servent de support aux bactéries à l’origine de ce phénomène.

Les maladies parodontales peuvent être contrôlées et stabilisées par un traitement comprenant plusieurs phases :

Le traitement étiologique consiste à éliminer la plaque et le tartre par l’apprentissage de techniques d’hygiène orale particulières, par des détartrages et des surfaçages (curetages des racines).

Le traitement par Laser pour désinfecter les poches parodontales autour des dents et entraîner une réponse biologique favorable des tissus dentaires.

Le traitement chirurgical intervient que dans les atteintes plus sévères et consiste à réaliser des lambeaux pour avoir un accès direct aux lésions et dans certains cas à combler ces lésions.

Une fois la maladie stabilisée, il est impératif de mettre en place un suivi régulier, une prophylaxie (tous les 6 mois) pour éviter les récidives.

La plaque dentaire et le tartre

Qu’est-ce que le tartre ?

La plaque dentaire est un dépôt mou microbien blanchâtre (c’est pourquoi il n’est pas visible à l’oeil nu) qui se dépose régulièrement sur les dents et les prothèses chez chacun d’entre nous. Le tartre est une calcification de la plaque dentaire. En d’autres termes, il faut d’abord que la plaque dentaire soit restée suffisamment longtemps (quelques jours) sur la surface des dents et des racines pour qu’elle puisse ensuite durcir et former le tartre.

Quelle est la couleur du tartre ?

Le tarte est d’abord blanc crayeux puis se colore en marron plus ou moins foncé à partir des composants de l’alimentation, des boissons ou du tabac. Il ne faut pas confondre le tartre avec les colorations des dents dues aux médicaments prescrits (les bains de bouche à base de chlorhexidine). Ces colorations sont très facilement enlevées par polissage des dents et ne présentent aucun caractère de gravité. Elles sont le résultat de la désinfection par l’action des antiseptiques sur les bactéries qui composent la plaque dentaire.

Est-ce que tout le monde forme du tartre ?

Certaines personnes « fabriquent » de la plaque et donc du tartre en plus grande quantité et plus vite que d’autres. Cela dépend de la composition bactérienne de la plaque et de la nature de la salive.

Est-ce que le tartre revient après élimination ?

On comprend qu’une fois le tartre ôté des couronnes et des racines (avec précaution pour ne pas abîmer les dents), il ne se reformera plus si la plaque dentaire est « battue de vitesse » régulièrement et rigoureusement grâce aux soins locaux prescrits (brosse, brossettes, antiseptiques).

Comment élimine-t-on le tartre ?

On élimine la totalité du tartre qui se trouve sur les dents (surtout sur les racines et sous la gencive) afin de permettre la cicatrisation du parodonte (consolidation de l’os qui entoure vos racines et attachement de la gencive à la racine). La technique porte le nom de « Lithotritie parodontale » et peut-être la plupart du temps réalisée sans acte chirurgical. Cette technique requiert plusieurs séances d’une demi-heure espacées d’une semaine à un mois. Les séances de lithotritie ne sont certes pas agréables, mais quasi indolores. Après les séances de lithotritie, vous pourrez retourner à vos occupations familiales et professionnelles sans aucun problème.

Pourquoi faut-il éliminer le tartre ?

À part le fait que le tartre ne soit pas esthétique, celui qui se dépose sur les dents (surtout sous la gencive) crée un environnement favorable à l’infection. Une fois l’infection stoppée par les soins locaux que nous avons prescrits (brossage des dents à l’aide d’antiseptiques avec ou sans recours aux antibiotiques), il est donc essentiel d’éliminer le tartre parce qu’il interdit la cicatrisation du parodonte (rattachement des dents à la mâchoire).